Biographie

Arnaud Vallens est né le 1er décembre 1973 à Brive-la-Gaillarde, en France.

Biographie 

Arnaud Vallens est né fils unique. Son père, banquier de profession, est muté tous les 3 ans. C’est ainsi qu’il traverse la France jusqu’à la majorité. Par ailleurs il reçoit une éducation très sévère et très disciplinaire. Il rencontre à l’adolescence un parcours de vie endurci, entre autres,  par des problèmes de santé réguliers.

Dès l’âge de 15 ans, et ce pendant près de dix ans, il viendra à pratiquer le culturisme de manière très assidue. S’entrainant plusieurs heures par jour, il envisage de faire de la compétition Toutefois, il abandonnera très jeune ce projet, pour des raisons personnelles, et préférant placer sa carrière artistique en priorité.

Cette discipline, de son propre aveu l’amènera néanmoins à placer la rigueur dans un périmètre bien encadré et à toujours garder une notion d’objectif en tête. Elle lui permettra également de surmonter cette  santé fragile  et les longues périodes d’alitement auxquelles il était astreint.

Ayant très jeune décidé d’être acteur, c’est avec ces mêmes notions qu’il se tourne tout naturellement vers le théâtre.

Très jeune, Arnaud Vallens est passionné par les histoires qu’il lit où qu’il regarde à l’écran. Il avoue lui-même que la magie de la fiction l’a toujours aidé à mieux comprendre et à embrasser la réalité. Dès l’âge de 10 ans il veut devenir acteur mais laisse un temps ce projet de côté pour épouser des idées jugées plus conformistes à son entourage. Tout naturellement, il revient à ses premières amours lorsqu’une voie professionnelle lui est plus officiellement demandée, 5 ans plus tard.

Il intègre alors les cours de Florence Lavaud, fraichement issue du conservatoire de Strasbourg en 1989, à Périgueux.

Il étudie alors des textes classiques français et anglo-saxons, et le premier rôle qu’il interprète devant un public est celui de Démétrius, dans « Le Songe d’une Nuit d’Eté » de William Shakespeare, à l’âge de 17 ans.

Un an plus tard, après le baccalauréat, il décide de rentrer en université, à Caen, où il atteint la Maîtrise d’anglais, langue qu’il juge nécessaire et complémentaire à sa formation d’acteur.

Pour enrichir cette formation, il intègre l’ACTEA de Caen, il suit les activités théâtrales de l’université, et il intègre une troupe qui lui permettra de jouer et de mettre en scène des œuvres diverses, dont « Le Médecin Volant » de Molière.

Arnaud Vallens fait également des allers retours avec la capitale pour suivre le cursus professionnel complet de formation d’acteur au Studio Jack Garfein, fondateur de l’Actors Studio de Los Angeles.
Il y étudiera, entre autres, des textes contemporains anglophones comme ceux de Tennessee Williams ou ceux de Samuel Beckett.

En 1997, pour maîtriser parfaitement l’anglais, il part vivre à Londres. Là-bas, il enseigne le français et suit les cours de théâtre d’une petite école privée.

Fin 1998, il rentre sur Paris pour achever sa formation avec Jack Garfein, et débuter une carrière avec des figurations puis des petits rôles dans des séries télévisées comme « H », « PJ » ou « Justice », de Gilbert Le Guen avec Pierre Vaneck, ou « La Confusion des Genres » de Ilan Duran Cohen avec Pascal Grégory.

Le 17 février 2002, sa mère se suicide. Apprenant la nouvelle par téléphone, il commence alors une longue période de deuil.

Selon ses propres mots, « le suicide d’un proche oblige automatiquement son entourage à culpabiliser, et à mourir un peu aussi, parce qu’il n’était pas là au moment nécessaire pour l’aider ».

S’ensuit alors une longue période de remise en question et de passage à vide durant laquelle il met sa carrière d’acteur en veille. Il continue ses voyages linguistiques, au Royaume Uni entre autres, et varie ses activités en France : professeur d’anglais, vendeur, commercial, assistant en ressources humaines, assistant administratif et banquier.

De cette dernière activité il ressortira diplômé, mais également déterminé à reprendre les chemins de la scène. Plusieurs rencontres seront alors déterminantes et, en 2012, Lisa Escudero, petite fille du chanteur Leny Escudero, lui propose le rôle de George Dandin dans la pièce de Molière qu’elle s’apprête à mettre en scène au festival d’Avignon « Off », la même année.

A son retour d’Avignon, il reprend le rôle de George Dandin sur les scènes parisiennes et, d’autres propositions s’offrent à lui.
Il enchaine alors les clips musicaux, comme « Barry » de The Ernest Band, réalisé par Raphaël Zanetto avec Jicey Carina, « The Pipers » d’Ammar Quteineh, récompensé à l’EICAR en 2013, ou encore « The Voice Thief » d’Adan Jodorowski, primé à l’Etrange Festival en 2013 et au Festival de Gerardmer en 2014, entre autres.

Conjointement aux rôles qui lui sont proposés , Arnaud Vallens entreprend ses propres productions cinématographiques, telles qu’ « Encumbrance », un court métrage sur le thème du handicap et « Pour Iksha », un long métrage aux résonances autobiographiques.

Publicités